webmaster : Francis Boutet   
Ecrire au Webmaster

Merci de signer mon livre d'or

TT 2004

Une journée comme les autres ....
cliquez pour lire 

PHOTOS

 GALERIE 1 - GALERIE 2 - GALERIE 3 - GALERIE 4 - GALERIE 5


REMISE DES PRIX 2004

 

NEWS 9/06/04

cliquez pour agrandir

Mercredi 9 juin 2004 :  Bruno Bonhuil vient de terminer à la 19e place de la course des 600 junior. Il est le 1er français et a battu son record à 185 km/h de moyenne

Jeudi 3 juin (suite) : Aujourd'hui la séance d'essai est annulée pour cause de pluie. 

Jeudi 3 juin 2004 :  Bonne journée hier avec 3 tours en moins de 20 minutes et le 17 ème temps des essais.
C'était un peu mieux que la veille car il n'y avait pas de soleil, ce qui rendait certain passage difficile. En sortie de bois on ne voit rien du tout pendant un court instant mais suffisant pour couper et perdre du temps. Le léger voile dans le ciel est finalement une aubaine pour les pilotes. Ce matin il pleut et je ne sais pas si je vais donc rouler à 14 heures. l'essentiel est que le nombre de tours obligatoire soit fait et le chrono de qualification aussi. 19'45"01 à 114,61 miles"

BB

Mercredi 02 juin 2004 : Encore 4 tours d'effectués mardi soir. Bruno veut profiter du temps sec pour emmagasiner du roulage et se mettre en "mémoire" certains passages délicats. Pourtant le soleil rasant en cette fin d'après-midi ne lui a pas facilité la tache. 
A noter un sympathique rencontre avec Phil Read et la jeune femme pilote Moto Journal qui découvrait le TT.

Mardi 01 juin 2004 : A peine descendu de l'avion, Bruno a roulé lundi soir pour 6 tours soit environ 240 km. Il était tout de suite dans le rythme puisqu'il a réalisé les mêmes temps que ceux de 2003. 

Lundi 31 mai : BB s'est s'envolé pour les essais du Tourist Trophy. Il roulera dès ce soir pour 240 km !!! Cette année il sera encore dans le Team Martin Bullock Racing sur une Honda 600 CBR 2004 préparée par Richard Rose. Pirelli sera à ses cotés comme en 2003. 
Sa femme, Nathalie, ses amis Arnaud Fayet (Novotel Reims) et sa femme , Marc Gillier ( Reims copie) et sa femme viennent le voir courir cette épreuve mythique. 

 

Nettoyage du cuir qui est couvert de moucherons après chaque séance

La bête est prête à partir pour la dernière séance d'aujourd'hui

 Peter, Richard Rose et BB devant la Honda CBR 600 du team Martin Bullock Racing

contrôle technique obligatoire chaque jour avant chaque séance d'essai

 

Le TT oui mais avec et chez Richard Ross

Le TT est déjà un événement pour tout ceux qui aiment la moto pour les machines et l'ambiance. Mais quand vous êtes au TT sur cette île fantastique et que vous faites la rencontre de Richard Rose la notion d'accueil de savoir vivre et de respect prend toute sa valeur. Richard est un bonhomme costaud, ancien pilote d'endurance et du TT, aujourd'hui préparateur il est passionné de cette course et me fait découvrir ce pays, cette ambiance et ce peuple d'une autre manière .Il est à la fois préparateur, pilote d'avion, restaurateur de vieilles motos, fait de la voile, fait la cuisine comme un chef, parle le français (sa mère est française), aime le bon vin, les amis et invitent tous les français du TT à venir manger chez lui le samedi soir entre la semaine des essais et la semaine des courses. C'est un homme à la gentillesse difficilement imaginable

De mes premiers pas au TT en 1997, je venais avec mon camion et quelques potes dont Giglio et on restait deux semaines dans le paddock et on se marrait bien. Aujourd'hui j'arrive deux heures avant la séance d'essai (car j'arrive d'une autre épreuve) et Richard me récupère à l'aéroport, m'a préparé et rodé une moto toute neuve qui m'attend sur ses béquilles, couvertures chauffantes en place pour mettre les pneus à température, elle est ainsi prête pour le grand tour de manège.
C'est toujours une sensation unique que de (re)découvrir ce circuit qui défile à toute allure sur 60 Kms et qu'il faut parcourir évidemment le plus vite possible mais surtout le plus humblement possible ! Pourquoi ? Parce qu'ici plus qu'ailleurs ton instinct de conservation doit être poussé à l'extrême. C'est une course dangereuse parce que c'est une route avec ses maisons, ses trottoirs, ses arbres et cabines téléphoniques que l'on frôlent parfois à plus de 250 Km/h en 600. Mais on y revient car cette sensation de peur nous attire et nous excite. N'allez pas croire pour autant que l'on soient des suicidaires, non pas du tout et au contraire c'est le fait d'aimer la vie par dessus tout qui nous fait prendre encore plus conscience qu'elle est belle quant on la vit à 100%. Quoi de plus triste et sans saveur que de passer sa vie dans un fauteuil devant sa télé avec zéro risque sauf de devenir gaga à croire toutes les informations que l'on veut bien nous faire entendre. Non la vie est belle quand elle est vécue follement mais pas aveuglement.
Vous ne pouvez juger, ni parler du TT tant que vous n'y avez pas mis les pieds et même si je suis pour l'évolution de la sécurité, j'adore les GP, le Superbike et toutes ces courses au niveau technologique très évolué, ce retour au source me plait autant mais dans un autre registre. Les stars d'antan sont passées ici et certains viennent encore avec des motos d'époques et on se croirait 30 à 40 ans en arrière. Pas de star unique, tout le monde pilote solo ou side car, en est une et est respecté pour ce qu'il fait. L'argent ne fait pas la loi ici et le genre humain est apprécié pour autre chose que son contrat ou son compte en banque. Même si certain en gagne (et ce n'est pas volé) cela fait partie de la vie et de toute façon pas cher payé en comparaison du risque.
Bien sur tous les ans, certains en payent le prix fort mais jamais le risque zéro n'existera, pas même dans les compétitions ultra sécurisées avec commission de contrôle etc qui n'a pas empêché l'accident du pauvre Kato lors du grand prix du Japon. Les responsables de la marque concernée ont d'ailleurs (presque) prouvé qu'il s'agissait d'une faute du pilote et non d'un quelconque problème mécanique ! Comme si nous ne savions pas dans notre métier que le risque mécanique existe aussi sans pour autant condamner la marque en question. Ne rien dire aurait été plus respectueux que devoir se rassurer en accusant le pilote d'une faute qu'il n'a peut être pas commise. De toute façon il faut savoir assumer son rôle de pilote ou de constructeur en assumant pleinement les responsabilités sans que ce soit à chaque fois une faute ! Le destin aussi participe à ce genre d'incident, mais lui n'est pas condamnable.
J'aime le TT, j'aime les GP, j'aime l'endurance, j'aime la course moto dans tous ces domaines et les accidents arriveront toujours. Combien de mort le week-end sur la route y a t'il ? Alors à choisir si il y a un seul petit risque à prendre autant le prendre seul sur un circuit avec moins de risque pour les autres et jouir de la vie et du choix de ma vie.

BB

 

Le Tourist Trophy 2003 


Site officiel du TT

Liens

  www.suzuki-gb.co.uk/ - www.bmwbikes.co.uk - www.pirelli.co.uk - www.ttwebsite.com/ - www.radiott.com    

 

Partenaires - Palmarès  - Revue de Presse - Stages Moto - Potins  

MENU GENERAL